Professionnels de santé

Evaluation des pratiques : cancers du sein


Plusieurs points ont été discutés dans le cadre de l’évaluation des pratiques de prise en charge du cancer du sein

  • Evaluation de la prise en charge du cancer du sein en situation métastatique.
  • Organisation de la surveillance après-cancer.
  • Evaluation de la satisfaction du patient en situation de surveillance, et des correspondants. Coût de cette surveillance ?

Le Copil propose de s’orienter sur les points suivants comme champs d’évaluation :

  • Evaluation de l’évolution de la surveillance alternée (surveillance ville/hôpital) :
    • Etude avant/après la mise en place d’un outil d’aide à la surveillance, au sein de 4 centres pilotes.
    • Etude ici/ailleurs : 4 sites pilotes versus 4 sites dits « non pilotes ».
  • Bénéfice attendu grâce au nouvel outil : amélioration de la conformité aux référentiels de bonnes pratiques.

Etude préalable de faisabilité :

Contact des départements d’informations médicales (DIM) des sites concernés, afin d’identifier les nouveaux cas de cancers du sein enregistrés en 2011. Précision du stade TNM et du code CIM 10.

 

Etat d'avancement du projet en février 2014

L’identification des patientes en surveillance semble très complexe.
En effet, l’étude auprès des DIM des établissements a montré que ces patientes n’étaient pas recensées dans la base PMSI régionale. Il est par ailleurs difficile de distinguer les nouveaux cas de cancers sur une année et de retrouver le stade TNM des patientes.

En outre, l’implantation de l’outil d’aide à la surveillance a été reportée pour des raisons techniques en fin d’année 2013 ; le planning et le design de l’étude ont donc été révisés. Etant entendu qu’une période de « prise en main » et d’adaptation lors de l’utilisation en routine est prévisible dans les centres pilotes, et que l’impact d’utilisation de cet outil doit être jugé sur au moins une année de surveillance, les patientes ne seront pas évaluables avant l’année 2015.

Ainsi, il a été proposé de proroger l’étude sur l’évolution de la surveillance alternée et de réaliser dans un premier temps, une enquête auprès des cancérologues sur le processus de délégation.
Le Copil s’oriente donc sur une approche psycho-sociale du processus de délégation pour l’année 2014 ; l’enquête sera menée en collaboration avec une équipe experte en psychologie sociale.

 

Etat d'avancement du projet en juin 2016

Le copil réfléchit à une nouvelle question de recherche en évaluation des pratiques sur le cancer du sein.

 

Membres du Copil : Dr. N. BOSSARD, Dr. C. BOUTEILLE, Mlle X. DELOLME, Dr. A. DELORAINE, Dr. F. FARSI, Dr. C. FAURE, Dr. I. GABELLE-FLANDIN, Dr. J-P. JACQUIN, Mme H. LABROSSE-CANAT, Dr. S. LANTHEAUME, Dr. R. LAURENT, Dr P. METRAL, Dr. A. MEUNIER, Dr. M. MOUSSEAU, Dr. M. PEIX., Dr. I. RAY-COQUARD, Mme M. ROGASIK, Dr. C. SOLER, Dr. P. SOLER-MICHEL, M. F. SUBTIL, Dr. O. TREDAN, Dr. I. TREILLEUX.